[Tirage Noir et Blanc] J’ai testé les papiers Ilford Galerie

Tirer ses photos, c’est leur donner une dimension supplémentaire, dans l’espace et dans les sens.
Aujourd’hui je m’attèle à faire de beaux tirages fine art noirs et blancs sur les papiers que j’utilise et affectionne.
Pour le tirage noir et blanc, dans la famille Ilford Prestige, je demande donc:
– le smooth pearl
– le gold mono silk
– le gold fibre silk


(soutenez le blog en passant commande via notre partenaire depuis cette page)

Alors bien sur il existe une variété de fabricants qui ont eux-même une large déclinaison de papiers etc… Je suis chez Ilford depuis mes premiers tirages argentiques, avec le fameux papier perlé RC multigrade IV… et pour le moment très satisfait de leur offre. Rien ne m’empêchera de tester d’autres papiers plus tard.

Très sommairement, ces trois différents papiers ont les caractéristiques suivantes.

Le smooth pearl

Jana_smooth_pearlTrès bon papier à tout faire. Avec un grammage de 310g/m², il présente une très bonne tenue en main. Son aspect perlé (ou satiné) est un excellent compromis entre le brilliant et le mat. Les couleurs sont vives, les noirs et blancs sont parfaitement restitués… Pour moi c’est LE papier à tout faire, qui se sortira parfaitement de tout type de tirage.

Profil: GPSPP12_EPSr2880_EPGn.icc

 

Le gold fibre silk

Jana_fiber_silkCe papier, visant à redonner les caractéristiques des tirages barytés d’antan, est très intéressant en tant que tel, car pour faire le même grammage que le smooth pearl, il est beaucoup plus épais et rigide en main. Personnellement j’aime beaucoup ce toucher. Son blanc est légèrement chaud. A noter que c’est un papier très exigeant au niveau de la restitution des couleurs (notamment si vous vous mélangez les pinceaux dans les profils), là ou le smooth pearl a plus de tolérance. Enfin il est censé apporter une grande profondeur dans les noirs et saturation dans les couleurs.

Profil: IGGFS13_EPR2880_EPGn.icc

Le gold mono silk

Jana_mono_silkCe papier est marketté comme dédié au tirage noir et blanc avec un très large gamut. Bien que plus léger que les autres avec 270g/m², sa tenue en main est similaire au smooth pearl. Sa nature est aussi plus brillante, là où les deux autres sont plus satinés. C’est à vrai dire la première fois que j’utilise ce papier est c’est aussi l’intérêt de ce comparatif.

Profil: nGPGMS_EPSr2880_EPSn.icc

 

Ainsi pour faire ce test, j’ai utilisé une photo Noir et Blanc de Jana, l’impression s’effectue directement depuis Photoshop sur une Epson R2880. J’ai désactivé la gestion des couleurs de l’imprimante comme dans le screenshot suivant, et ai indiqué le profil adéquat.

tirage_photoshop

Les tirages sont donc identiques si ce n’est le choix du profil colorimétrique (et la mise en place du papier correspondant, évidemment !).
(Note: Un mode d’impression qui marche bien avec le Smooth Pearl est de laisser la gestion des couleurs par l’imprimante, choisir le Noir et blanc, et dans mon cas, choisir un effet légèrement réchauffé que j’aime beaucoup)

Résultats

Jana Ilford(Disclaimer: mes photos de photos ne sont pas très parlantes… mieux vaudra fous fier au texte pour vous faire une idée)

Quel que soit le papier, le résultat est très bon dans tous les cas. Mais en tenant les trois tirages côte-à-côte, on peut tout de même dresser certaines conclusions.

Le Gold Mono Silk est effectivement un superbe papier noir et blanc. Ses noirs sont véritablement très profonds. Je ne sais pas si c’est amplifié par le brilliant du papier, mais comparé aux deux autres tirages, cela ne fait aucun doute. Il est également un peu plus contrasté, les blancs ainsi que les noirs semblent amplifiés, comme si on avait appliqué une courbe en ‘S’. Le niveau de détail est excellent. C’est très bon et le noir bouché est véritablement très intense. C’est très plaisant à l’oeil. Le papier est en outre plus blanc que les autres.

Le Smooth Pearl donne toujours des tirages excellents. Son noir et blanc est  moins contrasté que le Mono Silk, les blancs sont plus restreints. Le papier est un peu plus chaud aussi. Dans l’ensemble, c’est vrai que le tirage est un peu plus doux, moins profond et aussi un peu moins net du au micro-contraste moindre.

Le Gold Fiber Silk a quant à lui un rendu assez proche du Smooth Pearl en terme rendu des nuances de gris ou de par son aspect satiné. Il est en revanche plus chaud et également plus épais, ce qui lui confère naturellement une certaine sensualité.

Ainsi suivant le type de tirage, j’arrive à distinguer plusieurs cas d’usage.

Pour un tirage chaud, on privilégiera le Gold Fiber Silk ou Smooth Pearl avec réchauffement des teintes. Pour un tirage plus froid, on prendra le Gold Mono Silk ou le Smooth Pearl.
Pour un tirage brilliant, on choisira le Gold Mono Silk, alors que les deux autres on un aspect satiné.
Enfin et bien que déjà suffisament contrastés, les tirages du Gold Fiber Silk ou Smooth Pearl restent plus doux que Gold Mono Silk.

Dernier détail, le Gold Fiber Silk est sensiblement plus cher que les autres. (N’hésitez pas à vous approvisionner via notre partenaire Amazon en support au blog).

Voilà déjà je pense de quoi vous faire une petite idée des possibilités de ces trois papiers. Dans tous les cas, vous ne serez pas déçu.

Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.
  • Boutique