Imprimer chez soi en noir et blanc: c’est possible !

… mais pas évident.
Comme beaucoup, je cherchais à imprimer sur ma petite imprimante photo des cliché passés en noir et blanc. Problème, les clichés sortis sont assez décevants car ils sont teintés d’une couleur dominante.
Exif_JPEG_PICTURE
Cela était d’autant plus visible que je cherchais à mélanger dans un cadre des photos issus de tirages argentiques avec des clichés directement imprimés.

Il existe pourtant des solutions…

Je suis parti de ce cliché, intéressant à plusieurs égards concernant l’impression car il possède de subtils dégradé de gris.
3640324429_68de67d95a_m_1_.jpg

Pour bien vous faire comprendre le souci, voici une photo de deux impressions côte à côte représentant un tirage normal et un vrai tirage noir et blanc.
Exif_JPEG_PICTURE
La qualité n’est pas top, mais je pense que l’on voit bien où se situe le problème.
Sur le tirage du dessous, imprimé en niveaux de gris depuis Capture NX2, on se rend bien compte qu’il existe une dominante violacée. Impossible de poser ce tirage à côté de vrais tirages noir et blanc (comme celui du haut).

Ce billet s’adresse plus particulièrement aux possesseurs d’imprimantes Epson. Je dispose moi-même d’une Epson R285, imprimante A4 sans marge avec encres Claria, dont je trouve la qualité très bonne compte-tenu de son prix. Mais exit toute fioriture: lecteur de carte, Wifi, écran intégré, interface réseau etc… et ça tombe bien car je désirais simplement une imprimante qui imprime bien pour un prix réduit. (Pari réussi pour moi 8-) )

Lors d’une impression quelconque, le pilote Epson utilise toutes les cartouches d’encre, même pour le noir et blanc. Les niveaux de gris sont rendus avec un mélange d’encres colorés et il est donc naturel qu’on les retrouve sur le tirage final.
La solution consiste alors simplement à utiliser un pilote n’utilisant que la cartouche Noire lors de l’impression.
A noter qu’à partir de la R2880, le pilote d’impression Epson autorise l’usage des seules encres grises, ce qui semble logique puisque ces imprimantes disposent de deux voire trois cartouches pour le noir et les gris.
Ce n’est pas le cas de la R285 qui n’a qu’une seule cartouche noire.

La solution s’appelle QTR pour QuadToneRip, un utilitaire shareware adapté aux Epson qui n’utilise pas le pilote Epson mais contrôle directement l’imprimante.
Je dois dire un grand merci à PAG qui m’ a dirigé vers cet excellent outil. N’hésitez pas à visiter son blog, très instructif en matière d’impression en général.

Plus précisément nous allons nous intéresser à QTRGui, qui est une interface (GUI) permettant de contrôler QuadToneRip.
Il existe à cette page un tutorial en français de JMG (merci également à lui) expliquant sommairement, comment utiliser QTRGui. Je vous conseille de le relire plusieurs fois et de vous lancer dans les manips, seul moyen de vraiment appréhender la chose car c’est assez complexe. Je me suis moi-même arrêté à l’étape de la linéarisation, nous verrons pourquoi dans la suite
N’ayez pas peur de gâcher un peu d’encre et de papier, tout ce que vous perdrez en apprentissage, vous le récupérerez après lors des vrais tirages.
qtrgui.jpg

Premier test

Le premier test a été réalisé en imprimant ma photo avec des paramètres par défaut. Plus facile à dire qu’à faire, c’est un peu fouillis, mais en tâtonnant un peu, j’ai compris que je devais utiliser le profil R280 pour ma R285. Ce sont en fait la même imprimante mais labellisée différemment selon le marché cible. Le profil retenu est don QuadR280.
A ce niveau là le test d’impression nous indique qu’il faut choisir une courbe. Késako? Je n’en sais trop rien pour le moment, mais n’ayant que deux possibilités, je choisis la première: Claria-2880-EPGPP.
Je lance le test et oh miracle! le tirage ressemble très fort à ce que j’ai sous les yeux à l’écran.

Je décide donc d’aller plus loin et de suivre le tuto indiqué ci-dessus pour créer mes propres courbes.

Courbes personnalisées
La première étape est de passer le logiciel en mode calibration, ce qui va imprimer une mire (couleur 8-) ). Ce qui nous intéresse est la charte de gris. Nous devons voir à partir de quelle moment les gris et les noirs se confondent. Dans le tuto, on s’attend à des valeurs de taux d’encrage autour de 80-85. Dans mon cas, en forçant j’atteins à peine 40. Y aurait-il un problème ???
(astuce: pour vous aider à déterminer la bonne limite, vous pouvez regarder la photo éclairée en transparence avec une lampe de bureau p.ex.)

A partir de cette valeur, j’ai essayé de construire des courbes chaudes et froides en reprenant les valeurs du tuto. En imprimant la mire de test des deux courbes, je retrouve effectivement la dominante que j’avais par défaut, la courbe étant la courbe “froide”.

A ce moment là, je pense avoir relativement compris le fonctionnement du système et je décide d’aller plus loin dans l’établissement de mes courbes. J’ouvre alors la courbe que j’avais utilisée lors du premier test, le fameux Claria-2880-EPGPP. Et là, je me rend compte que le taux d’encrage utilisé est de 30 !! Ce qui est complètement cohérent avec la valeur que j’avais mesurée.

Je constate également que la courbe utilise également quelques couleurs mais en quantité très limitée. Je décide donc de faire davantage de tests afin de trouver un meilleur réglage, mais force est de constater que la reproduction la plus fidèle à l’écran que j’ai pu obtenir provient de ce profil.
Au fond, l’éditeur de ce logiciel est sans doute un passionné/professionnel de l’impression et dispose certainement de sondes colorimétriques et autres outils bien plus performant que mon seul oeil et ma chaine de post-prod non calibrée;-)

Je conclus donc bien content d’avoir finalement trouvé un paramétrage reproduisant fidèlement me correspondant. Je sais maintenant comment imprimer en N&B chez moi à la maison avec ma petite imprimante R285 qui me satisfait donc encore un peu plus.

Seule ombre au tableau à la photo, eh oui il en fallait une :-/, QTR ne sait pas imprimer sans marge. Et là c’est quand même une déception car je n’imprime JAMAIS avec marge :-(

Je ne sais donc pas encore si je vais continuer d’utiliser QTR, mais ce qui est sur, c’est que je vais continuer de suivre ce logiciel, compliqué certes, mais permettant énormément de choses.

Et vous, avez-vous aussi rencontré des problèmes d’impression noir et blanc? Connaissez-vous des équivalents de QTR chez Canon ou HP? N’hésitez pas à laisser un commentaire pour nous indiquer votre chaine d’impression N&B ;)

Tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.
  • Boutique