Ricoh R8: le verdict

ricoh-r8.jpg
Après trois semaines en ma possession, il est temps de vous rendre compte de mon expérience sur l’utilisation de ce compact numérique.

Tout d’abord à l’ouverture de la boite, l’appareil présente bien, sa finition est très bonne, son poids et sa taille conformes à mes attentes, même s’il aurait pu perdre quelque millimètres d’épaisseur. On se dit juste qu’ils auraient pu se fendre d’une petite housse de protection contre les rayures et les petits chocs.
A l’issue de la première charge – un peu plus longue, c’est parti ! Que commence le festival des photos ratée et moches du tout premier test, les photos floues, sous/sur-exposées, sujets n’imp et cadrages chaotiques… De quoi se faire une bonne idée de son nouvel appareil :-/

Bref, après avoir fait joujou avec l’appareil et consciencieusement lu le mode d’emploi, c’est parti pour une vraie séance photo.
Et là, peu de déception!

Le démarrage de l’appareil n’est pas instantané, certes, mais il reste rapide (de l’ordre de 2s). Notez que l’on peut aussi allumer l’appareil uniquement en mode ‘consultation’ des photos. Cela permet de ne pas ouvrir l’objectif et d’économiser la batterie. En parlant d’objectif, le sien est plutôt impressionnant par rapport à ce qu’on peut voir sur les autres compacts.
Le zoom est d’ailleurs très bon, il couvre une plage très importante (24-200mm) et même si la qualité des images est moindre à 200mm, il est tout à fait possible de faire de bons clichés à cette focale.
Enfin le mode macro permet réellement de s’approcher du sujet à 1cm (à 24mm) et de faire également d’excellents clichés.
Voici un exemple de photo macro:
Exif_JPEG_PICTURE

Les menus du R8 m’ont un peu dérouté de prime abord, mais ils sont en réalité bien conçus: toutes les options sont accessibles en un minimum d’actions. Mieux, Ricoh a prévu la possibilité d’accéder via un raccourci à quatre réglages que l’on peut soi-même définir, parmi: flash, mesure lumière, ISO, mise au point, qualité d’image, etc…. De la sorte, les fonctions les plus fréquemment utilisées sont à un click de portée.
Il existe aussi deux modes complètement personnalisables, mais je n’en ai pas encore trouvé trop l’utilité; j’utilise l’un des modes pour faire des photos de type Polaroid 1:1, mais à vrai dire, il n’y a pas besoin d’un mode dédié juste pour ça.

Le point le plus faible de l’appareil réside, à mon avis, dans son autofocus. Il a l’air de parcourir toute la plage de réglage et même lorsqu’il passe par la zone nette, l’image sur l’écran retourne vers le flou. Et pourtant en pressant sur le déclencheur, l’image est nette. Je ne comprends pas bien d’où vient ce comportement un peu bizarre, y a-t-il un temps trop long entre le capteur et l’écran? Je ne sais pas, toujours est-il que quand on le sait, ce n’est pas si gênant. Coté autofocus, il faut également noter les deux options supplémentaires de réglage du focus, en manuel et en mode trépied.
Le mode manuel utilise une petite loupe (numérique) pour aider à faire la mise au point: vraiment très précis et bien pensé. Le mode trépied permet de déplacer un curseur directement sur l’écran pour indiquer la zone de MAP. Là encore c’est vraiment efficace et agréable à utiliser.

Enfin, quid de la qualité des images? J’ai pu comparer succinctement avec le samsung NV24 et je dois dire que je trouve la qualité du R8 supérieure. Ca ne relève pas d’une quelconque étude de ma part, c’est juste un sentiment général. Par contre, en comparant avec les images de mon D40X, il faut reconnaitre que la qualité du R8 est un cran en dessous. Ca se compare d’autant mieux que les deux capteurs sont 10mp. En particulier au niveau du bruit, la différence est sensible.

Au final, je ne regrette pas du tout mon choix, l’appareil est réactif et intuitif. Il donne envie de l’utiliser et n’était-ce la bizarrerie de la MAP, il serait parfait comme appareil d’appoint à un reflex.

Voilà encore qq autre images prises avec le R8
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE

Qu’en pensez-vous ?

Tagged , , , , . Bookmark the permalink.
  • Boutique