L’éclairage portrait en trois points

ThreeKeySetup-basics.png
L’éclairage trois points (three key lighting) est la technique de base d’un éclairage portrait: il vise à donner une base douce et équilibrée à l’éclairage du modèle tout en donnant une aura avec un éclairage backlight.
Voyons cela de plus près!

La source principale

Dans tout setup d’éclairage en général, on s’attache à avoir une source d’éclairage principal de la scène, souvent la plus puissante, qui sera complété ponctuellement par des sources secondaires.

Notre source principale donc, de préférence de grande taille pour un éclairage doux ou petite pour un éclairage dur et des ombres marquées, sera positionnée sur le côté ou de trois quart. Cela permet de garder du volume en séparant le côté droit du côté gauche du modèle.
Si possible, on essayera de positionner la source en hauteur, car cela correspond d’une part à l’éclairage naturel pour l’homme (qui vient du ciel), d’autre part cela permettra d’éviter des reflets forts de la source dans les pupilles ou sur les lunettes du sujet.

La source secondaire

En ne positionnant que notre source principale, nous aurons une moitié de visage bien éclairée alors que l’autre moitié sera complètement sombre. On pourrait vouloir garder ce type de contraste fort, mais même là, il vaudrait mieux maitriser l’éclairage du côté obscur. Pour ce faire, on peut utiliser une source active de moindre puissance que la source principale, mais on peut généralement utiliser une simple source passive, telle qu’un réflecteur.

N’importe quel objet réfléchissant la lumière fera l’affaire. “Réfléchissant” n’est pas forcément le bon terme et en pratique on préférera un objet diffusant la lumière. Un réflécteur fera parfaitement l’affaire, de même qu’un simple drap étendu en opposition du modèle. De la même façon que pour la source principale, une source étendue donnera un éclairage plus subtil qu’une source de faible dimension.

L’éclairage par l’arrière

Nos deux première sources de lumière permettent d’obtenir un éclairage maitrisé du sujet, sur ses deux côté gauche et droit. Cela manque néanmoins de profondeur ou de volume.
Ainsi, dans le cas du portrait, on a l’habitude de rajouter une source à l’arrière du modèle de façon à éclairer les épaules et la chevelure, qui ne bénéficient pas des deux premières sources. Cela donne typiquement cet effet d’aura qui entoure une chevelure en contre-jour, comme dans l’exemple de la variante ci après.

Petit truc: plus on positionne cette troisième source à la verticale du sujet, plus les petits cheveux “mal rangés” auront tendance à disparaitre.

Donner du volume à l’arrière plan

ThreeKeySetup-advanced.png
Maintenant que nous savons éclairer simplement notre sujet, il reste à mettre en valeur l’arrière ou l’avant plan. Pour cela, on va éviter de noyer l’espace d’une lumière forte et incontrolée. Cela pourrait de surcroit estomper notre éclairage du modèle.
On privilégiera donc des sources étroites et dirigées et dont l’intérêt sera de mettre en valeur uniquement certaines zones du contexte. En procédant ainsi, on augmentera de la même façon l’impression de volume et l’intérêt de la photographie.
Typiquement, une ou plusieurs sources pourront être utilisées, avec des snoots, des grilles en nid d’abeilles (grid), et tout types de gobo.

Ainsi sur l’image suivante, un grid pour éclairer l’arrière plan permet de mettre en valeur l’arrière plan tout en accentuant le regard vers le sujet.
mac_318_tif2.jpg

Variante

Une variante très simple à mettre en oeuvre en extérieur (pour peu qu’il y ait un peu de soleil) peut être réalisée de la façon suivante:
ThreeKeySetup-variant1.png
Notre source backlight sera le soleil, on se placera donc en contre-jour. La source principale, celle qui éclaire le côté principal du sujet, pourra être obtenue simplement à l’aide d’un réflecteur orienté vers le sujet, ou d’un flash. Dans mon exemple après, j’ai utilisé un flahs, principalement car la lumière était très rapidement changeante (beaucoup de nuages), le flash me donnait donc davantage de maitrise sur la source principale.
Enfin pour notre secondaire, on va utiliser … la réflexion de la lumière dans le ciel, les nuages, les batiments etc… en fait, tout ce qui fait qu’on voit en plein jour, et même à contre jour. Ca a l’avantage d’être un matériel très portatif pour le coup ;)
abel_0063_web.jpg

L’éclairage trois points est une excellente base à laquelle toutes les variations possibles et imaginables sont permises. Évidemment, tous les conseils donnés en terme de placement et de types de sources sont affaire de goûts et chacun procédera en fonction de ses envies et possibilités. N’hésitez pas non plus à consulter YouTube qui regorge d’exemples animés sur cette technique.

Harcourt, nous voici !

Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.
  • Boutique